Événement ou évènement : Quelle est la bonne orthographe ?

Vous vous êtes demandé s’il existe une orthographe correcte pour le mot « événement » ?
La question peut sembler facile à répondre, mais elle ne l’est pas.

Dans cet article de blog, nous allons vous expliquer comment bien orthographier le mot « événement ».
Et pourquoi « évènement » est aussi acceptable, mais déconseillé !

événement ou évènement ?

L’origine du nom, ainsi que son accent !

Le terme événement, dont les origines remontent au XVIe siècle, est dérivé du verbe latin evenire, qui signifie « arriver » ou « se produire »
Il est composé du préfixe e(x)- et de venire, qui signifiait « venir » L’orthographe utilisée en vieux Français était evenement sans accent.

Mais alors, pourquoi avez-vous mis un accent aigu sur le deuxième « e » d’évènement ? Est-ce parce qu’en français, l’accent aigu est utilisé avant l’accent grave ?

En fait, [évènement] a été prononcé très tôt pour une raison phonétique évidente : on prononce [è] et non [é] devant une syllabe avec un  » e  » muet (comme dans  » événement « ).

L’origine étymologique est toujours présente dans le français écrit, mais elle n’a aucun effet sur la prononciation.

Et que dire du mot « éventuel » ? Il ne signifie pas que quelque chose va se produire lors d’un événement !

Vous avez raison ! L’utilisation de cette orthographe pour la langue francaise a été inspirée par le latin. Et en latin on trouve une distinction claire entre les lettres qui représentent [é] et [e], car il n’y a pas d’accent.

D’après le dictionnaire, « évènement » est une orthographe possible.

Comme on le sait, Le Petit Larousse et Le Robert ont intégré une série de modifications suite à la « réforme » orthographique de 1990. L’orthographe « évènement » n’a cependant pas été intégrée en 1990.

Elle a été acceptée par l’Académie française dès 1979, et a donc été utilisée pendant de nombreuses années

La « réforme » orthographique de 1990 n’a fait que reconnaître une évolution qui était en vigueur depuis au moins dix ans.

Revenons à nos dictionnaires, où le terme « événement » est défini comme suit :  » événement ou manifestation  » Bruno Dewaele, faisant malicieusement remarquer que Le Robert n’a intégré le mot « événement » que dans l’édition 2009, alors que le Larousse utilisait un accent grave depuis de nombreuses années.

En tout cas, nos deux principales bibles francophones n’y trouveront rien à redire : évènement est orthographié comme une variante d’événement. Par conséquent, le lecteur a le choix d’utiliser l’un ou l’autre.

Comme dans cet exemple pris par le site lalanguefrancaise.com

« Hier, je suis allé à un événement. Cet évènement était très intéressant. »

Académie française a répondu à la question c’est « évènement » qu’il faut utiliser en priorité

Aujourd’hui, personne n’ose contester l’accent sur avènement, qui a donné son nom à « événement ». Cependant, lors de la réforme orthographique de 1878, l’accent aigu est devenu grave.

« Et « événement » ? » diront certains. Pour une raison inexplicable, il est passé à travers les mailles du filet alors qu’il aurait dû suivre la tendance. La « réforme » de 1990 a simplement restitué cette erreur !

L’Académie française, contrairement à d’autres dictionnaires, prend position : elle préfère la « nouvelle » orthographe, evénement, ajoutant que « l’ancienne orthographe evènement n’est cependant pas considérée comme incorrecte, même si elle n’a désormais plus de raison d’être. »

En conclusion

Dans les dictionnaires ordinaires, les deux orthographes, événement et évènement, sont interchangeables. L’Académie française a pris fait et cause pour l’orthographe révisée, qui est  » plus moderne  » (à en juger par les apparences !). Comme d’habitude, l’usage les départagera, mais comme pour avènement c’est événement qui devrait devenir la norme.

En tout cas, « évènement » est une possibilité. En français, l’accent sur ce mot ne tombe pas de nulle part ! Il est utilisé depuis des années en français courant. Il n’y a pas de surprise. Mais il suffit de jeter un coup d’œil à l’entrée du Larousse pour avoir la bonne orthographe : « La forme sans accent grave est maintenant la plus habituelle.»